Journée mondiale du commerce équitable

Journée mondiale du commerce équitable

L’égalité des chances grâce au commerce équitable

 

Les inégalités de chance entre les individus sont flagrantes dans le monde. S’il n’épargne pas la Suisse, ce phénomène est toutefois particulièrement marqué dans les pays du Sud.  

Le commerce international ne donne pas les mêmes chances à tous ceux et celles qui y participent. Les individus qui font partie du premier maillon de la chaîne de production, en particulier, n’ont aucune chance réelle de compter parmi les gagnants de la concurrence mondiale. D’une part, on compte dans le commerce de produits du Sud un grand nombre de vendeurs et peu d’acheteurs, comme c’est le cas dans le secteur du cacao. D’autre part, du fait de normes socio-culturelles, des personnes sont discriminées en raison de leur genre, de leur couleur de peau, de leur religion, de leur origine sociale ou de leur appartenance culturelle. Ne pouvant pas participer aux activités économiques et à la vie de la société, elles sont généralement condamnées à la pauvreté. Dans le commerce international, ces discriminations prennent plusieurs formes : inégalités Nord-Sud, différences de traitement entre femmes et hommes ou encore discrimination ethnique.

Vous trouverez plus informations dans notre rapport sur la Journée mondiale du commerce équitable 2020

Autres sujets